Les visites à la maternité

Publié le par Claire Delune

Bien évidemment, une fois que vous avez accouché, tout le monde (famille et amis) n'a qu'une seule envie : venir contempler la petite merveille. Et on risque très vite de se sentir envahie.

Voilà quelques petits conseils pour éviter que ces visites se transforment en cauchemar !

1 - A l'avance la liste des visiteurs tu définiras
C'est tout bête mais se poser 5 minutes avec son homme pour voir qui on a envie de voir ou pas à la maternité c'est important. Ca évite de se retrouver avec la vieille tata Huguette qu'on a pas vu depuis 300 ans et dont on en a rien à faire.

2 - Le nombre de visiteurs tu limiteras
Les chambres de maternité ne sont pas immenses, et pour peu que comme moi, tu accouches en pleine canicule, l'atomsphère dans la chambre peut vite devenir étouffante.
Le 3ème jour, j'ai eu ma montée de lait donc seins au bord de l'explosion, il y avait 8 personnes dans la chambre et une chaleur à mourir. Je me suis retenue de hurler.
L'idéale c'est 3/4 personnes max.

3 - A ton homme de faire le gendarme tu demanderas
Note que ça peut aussi être les infirmières. Là le plus simple c'est de convenir d'un code avec ton homme, pour qu'il sache quand gentiment (ou plus brusquement selon les spécimens) pousser les gens vers la porte.

4 - A t'imposer tu n'hésiteras pas
Si tu ne veux pas qu'on prenne ton bébé qui dort, dis-le ! De même si les gens parlent trop fort, le tripotent, le tiennent mal, n'hésite pas à leur dire. On est déjà assez bien angoissée comme ça.

5 - Le tri dans les "conseils" tu feras
Là c'est même après la séjour à la maternité mais souvent c'est là que ça commence. Les gens seront toujours pleins de ""bons"" conseils. La plupart de temps, il faut dire oui oui et les oublier aussi vite !

Publié dans Maternité, Bébé

Commenter cet article

Magalie 09/03/2015 17:04

Quel courage ! Tant de visites, j'aurais pas pu. Mon séjour à la maternité a été horrible... Alors les visites ont été très limitées, et même en limitant aux parents/frères/sœurs, je n'en pouvais plus. Le 2ème jour tout allait très bien, si j'avais su j'aurais dit à tout le monde de venir ce jour là. Puis le 3ème et le 4ème, méga déprime, je ne faisais que pleurer et je ne voulais vraiment voir personne !!

Claire Delune 09/03/2015 19:10

Je pleurais le soir quand tout le monde était parti...