Et toi, tu fais comment ? Ah mais c’est pas comme ça que je fais, moi !

Publié le par Claire Delune

Si vous avez un pied dans le monde de la blogo, des forums ou des groupes de futures/jeunes mamans, vous vous êtes sans doute rendu compte qu’il existait plusieurs factions qui s’affrontent (j’exagère à peine). Allaitement ou biberon ? Laisser pleurer ou non ? Portage ou poussette ? Petits pots industriels ou fait maison ? Couches lavables ou jetables ? La liste est sans fin.

Je ne comprends pas pourquoi les mamans (et les gens en général d’ailleurs) se sentent toujours obligé de venir mettre leur petit grain de sel partout. Je le vois sur Instagram, dès qu’une maman publie une photo, il y a toujours quelqu’un pour lui dire « Ah mais tu fais ça ? Moi je ne ferais pas comme ça… ». Ce n’est pas méchant la plupart du temps mais à la longue c’est agaçant.

Et ça ne s’arrête pas aux réseaux sociaux malheureusement. Dès qu’on met le nez dehors avec un bébé, on semble devenir la cible idéale pour tous les donneurs de leçon. Des gens qu’on ne connaît pas se permettre de venir nous abreuver de leur expérience et de leurs précieux conseils (ironie). La plupart du temps, je n’essaye même pas de discuter, je hoche la tête et je continue mon chemin.

Je ne vais pas le nier, parfois ce que je vois sur les réseaux sociaux me fait tiquer. Mais du moment que ça ne représente pas un danger pour le bébé et que je sais que sa maman n’est pas une irresponsable totale, je me contente de ne rien dire. Parce qu’au final, je n’ai rien à dire.
C’est amusant de voir comme parfois les gens qui bondissent à la moindre remarque sont les plus prompts à en faire.

Je suis une maman poule, qui allaite toujours sa fille, ne la laisse pas pleurer, cododote régulièrement, porte et pousse, n’utilise pas de couches lavables, donne des petits pots industriels la plupart du temps, laisse sa fille évoluer à son rythme, lui fait gouter tout ce que je mange et la fait passer avant tout.

Je ne suis pas une maman parfaite et je ne pense pas avoir les clés de l’éducation idéale. J’essaye d’élever ma fille avec bienveillance mais surtout, j’élève MA fille, Rosalie. Peut-être que ma façon d’élever mon deuxième enfant sera différente, parce qu’il sera différent.

Nous faisons toutes du mieux que nous pouvons. Aujourd’hui, nous avons accès à assez de documents et d’informations pour nous faire notre propre idée et choisir ce que nous voulons pour nos enfants.

Je vous laisse avec cette vidéo que j'adore !

Publié dans Maternité, Education

Commenter cet article

promenonsnouschezptitloup 23/06/2015 16:26

oh oui, il y en a toujours qui ont leurs mots à dire et c'est clair que c'est lassant et pénible...
bonne journée